Pédagogie générale

 

La pédagogie créée par Maria Montessori repose sur une philosophie. Elle s’appuie sur plusieurs principes :

Croire à l’Enfant

Maria Montessori a découvert que tous les enfants répondent à des périodes sensibles entre 0 et 6 ans. L’enfant développe un besoin naturel durant ces périodes : il est en très grande capacité d’évolution, il est prêt à apprendre et à acquérir des notions. C’est pourquoi l’adulte doit savoir identifier ces périodes.
Les cinq périodes sensibles importantes sont : l’ordre, le mouvement, le raffinement sensitif, le langage et le développement social.
Par exemple, les bébés ont un moment d’apprentissage pour la marche et un autre pour le langage.

 

Le matériel

Maria Montessori a réussi à matérialiser des notions abstraites. L’enfant très jeune aborde ces notions de façon sensorielle. Par exemple à trois ans l’enfant découvre la numération.
Le matériel répond aux besoins des périodes sensibles, il est présenté dans une progression déterminée.

Le libre choix

L’éducateur n’impose pas à l’enfant un exercice, il lui propose. L’enfant a toujours le libre choix. Il apprend à se l’autoriser et à en tirer les avantages.

Cet apprentissage permet aussi de travailler sur la gestion de la frustration : en utilisant le matériel seulement s’il lui a été présenté auparavant et seulement si personne d’autre n’est en train de l’utiliser.

Il peut ensuite le refaire autant de fois qu’il le souhaite, toujours avec la même rigueur.

L’ambiance préparée

L’environnement répond aux besoins de l’enfant.
La salle est claire, le mobilier est à sa taille, le matériel est disponible à sa portée et rangé dans un ordre progressif. De part sa curiosité l’enfant va vers le matériel.

 

 

 

L’ambiance doit donner envie à l’enfant de travailler, il doit aller à l’école avec plaisir. Il doit comprendre que son erreur est levier d’apprentissage. L’ambiance doit toujours être prête. C’est à l’enseignant de la préparer et de créer une atmosphère de sérénité permettant de faciliter l’apprentissage pour chaque élève.

 

 

 

Le mélange des âges

Chaque tranche d’âge possède ses caractéristiques particulières. Dans chaque ambiance, et aussi entre ambiances, les plus petits sont attirés par leurs aînés et les grands sont fiers de leur place de « tuteurs ». Une émulation se crée et chacun y trouve sa place.

 

 

 

Le développement de l’autonomie

La pédagogie Montessori donne les moyens à chaque enfant de développer son autonomie : le matériel est adapté à l’enfant. En respectant les périodes sensibles de chaque individu – plus spécifiquement pour les 3/6 – et le rythme personnel d’acquisition des notions, cette pédagogie permet d’acquérir assurance et estime de soi. L’autonomie s’impose d’elle-même.

La conscience du libre choix est un outil essentiel au développement de l’autonomie.

 

La leçon en trois temps

Premier temps : l’enseignant associe le nom et l’objet avec exactitude et utilise les mots justes.

Deuxième temps : l’enseignant demande à l’enfant de montrer l’objet.

Troisième temps : l’enseignant demande à l’enfant de nommer et de montrer l’objet.

Pour les plus grands, un quatrième et un cinquième temps existent : l’enseignant demande à l’enfant de lire puis d’écrire.